Un exemple d’introduction d’explication de texte philosophique

Dans cet article, je vais vous montrer un exemple d’introduction d’explication de texte. Nous allons prendre un texte bien connu de Rousseau extrait de La Nouvelle Héloïse :

« Tant qu’on désire on peut se passer d’être heureux ; on s’attend à le devenir : si le bonheur ne vient point, l’espoir se prolonge, et le charme de l’illusion dure autant que la passion qui le cause. Ainsi cet état se suffit à lui-même, et l’inquiétude qu’il donne est une espèce de jouissance qui supplée à la réalité, qui vaut mieux peut-être. Malheur à qui n’a plus rien à désirer ! Il perd pour ainsi dire tout ce qu’il possède. On jouit moins de ce qu’on obtient que de ce qu’on espère, et l’on est heureux qu’avant d’être heureux. En effet, l’homme avide et borné, fait pour tout vouloir et peu obtenir, a reçu du ciel une force consolante qui rapproche de lui tout ce qu’il désire, qui le soumet à son imagination, qui le lui rend présent et sensible, qui le lui livre en quelque sorte, et pour lui rendre cette imaginaire propriété plus douce, le modifie au gré de sa passion. Mais tout ce prestige disparaît devant l’objet même ; rien n’embellit plus cet objet aux yeux du possesseur ; on ne se figure point ce qu’on voit ; l’imagination ne pare plus rien de ce qu’on possède, l’illusion cesse où commence la jouissance. Le pays des chimères est en ce monde le seul digne d’être habité et tel est le néant des choses humaines, qu’hors l’Être existant par lui-même, il n’y a rien de beau que ce qui n’est pas. » Jean-Jacques Rousseau, La Nouvelle Héloïse (1761).

Travail pour commencer l’explication de texte :

Dans un premier temps, n’hésitez pas à le lire plusieurs fois, les textes de philosophies ne sont pas des textes que l’on lit une seule fois. Il faut le lire plusieurs fois pour bien comprendre.

D’abord vous pouvez chercher le thème du texte, c’est-à-dire ce dont parle le texte en général. Je vais reprendre ici en allant certains points de méthodologie de l’explication de texte.

Le thème dans ce texte est assez rapidement identifiable. Vous voyez qu’il y a toute une série de termes qui renvoient à la notion de bonheur et à la notion de désir. Il est donc vraisemblable que le texte parle du bonheur et du désir. Pour préciser un peu plus, il va falloir lire plus longuement le texte pour trouver la thèse du texte. Petit rappel la thèse du texte c’est ce que défend l’auteur à propos du thème, donc ici ce que défend l’auteur à propos du bonheur et du désir.

Vous pouvez commencer à comprendre la thèse avec le tout début de la première phrase :  » Tant qu’on désire on peut se passer d’être heureux ; on s’attend à le devenir » : on peut comprendre ici que comme le désir est la représentation d’une chose que l’on a pas, on n’est pas satisfait ou heureux, néanmoins dit Rousseau on s’attend à le devenir.

A ce stade, vous commencez peut-être à comprendre que s’attendre à être heureux peut-être déjà une satisfaction. Mais ça n’est pas forcément évident. C’est pourquoi, je vous conseille de lire bien tout le texte et de vous accrocher aux phrases que vous comprenez pour essayer ensuite de comprendre le reste.

Ici normalement, vous comprenez la thèse en arrivant à la ligne 5 où elle est formulée très clairement :  » On jouit moins de ce qu’on obtient que de ce qu’on espère, et l’on est heureux qu’avant d’être heureux. »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  L'importance des définitions en philosophie

Rousseau dit bien que l’on jouit davantage de ce que l’on espèce, donc de ce que l’on désire et que, en revanche, on jouit moins de ce que l’on obtient. Vous comprenez alors que, selon lui, ce qui rend réellement heureux ça n’est pas la satisfaction du désir mais le fait de désirer lui-même.

Voilà donc là vous avez identifié la thèse de Rousseau : Ce qui rend réellement heureux c’est le désir lui-même, et pas la satisfaction du désir. Vous pouvez préciser le thème : on avait vu que c’était le bonheur et le désir donc plus précisément il s’agit du rapport entre le bonheur et le désir.

Il faut ensuite énoncer le problème.

Le problème auquel le texte répond n’est pas ou très rarement énoncé dans le texte. Il faut néanmoins qu’il soit présent dans l’introduction de votre explication de texte. Pour le trouver je vous conseille de prendre la thèse et de chercher l’antithèse.

Ici  cela donne donc :

  • Thèse : Ce qui rend heureux c’est le désir lui-même
  • Antithèse : ce qui rend heureux c’est plutôt la satisfaction du désir, le désir étant lui plutôt un manque, une douleur puisque l’on a pas ce que l’on désire.

Maintenant que vous avez la thèse et l’antithèse vous pouvez formuler le problème sous forme d’alternative. Par exemple ainsi : l’auteur s’est demandé si le bonheur venait de la satisfaction du désir ou bien du désir lui-même. C’est le problème auquel répond l’auteur dans le texte.

Une fois que c’est fait vous devez identifier les différentes étapes du texte ou sa structure argumentative. Cela signifie que vous cherchez des choses comme évidemment la thèse, mais aussi un ou des arguments, parfois vous pouvez trouver un exemple, ou une objection à laquelle l’auteur répond ou encore une conclusion.

Ici, je vais découper le texte en trois parties, d’abord l’auteur énonce sa thèse dans la première partie, puis il va donner un argument dans la seconde partie et enfin un 2e argument et une conclusion dans la troisième partie.

Pour bien identifier la structure, n’hésitez pas à faire un brouillon détaillé où vous essayez de reformuler chaque phrase et notez déjà les termes importants qu’il va falloir définir ainsi que les idées qui vous viennent pour justifier ce que dit l’auteur.

A présent donc vous pouvez passer à la rédaction de l’introduction de l’explication de texte.

Dans l’ordre vous devez :

-présenter le texte et énoncer le thème

-formuler le problème auquel l’auteur répond

– énoncer la thèse défendue dans le texte

– puis énoncer le plan du texte

Une fois rédigé, cela va donner :

Dans ce texte de Rousseau extrait de La Nouvelle Héloïse, il est question des rapports qu’entretiennent désir et bonheur. Le problème auquel l’auteur entend répondre est le suivant : ce qui rend heureux est-ce la satisfaction du désir ou bien le désir lui-même ? Dans ce texte, Rousseau cherche à démontrer que ce qui rend réellement heureux ça n’est pas la satisfaction du désir mais le fait de désirer lui-même car l’imagination de l’objet désiré nous rend en réalité plus heureux que sa possession. Ainsi, du début à la ligne 7, l’auteur énonce sa thèse selon laquelle le fait de désirer nous rend heureux. Puis des lignes 7 à 11, il développe un premier argument. Enfin de la ligne 11 à la fin, il développe un second argument et formule une conclusion.

Voilà j’espère que cet article vous aidera à comprendre comment réussir votre explication de texte. Pour davantage de conseils de méthode rendez-vous sur la page méthode ou sur ma chaîne Youtube Apprendrelaphilosophie.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager !

Laissez un commentaire